Qu’est-ce que le Cadre national de recherche sur le cancer du sein?

Le Cadre national de recherche sur le cancer du sein est le fruit d’un processus de collaboration globale, mené à grande échelle. Il tient compte de l’apport des bailleurs de fonds, des survivants du cancer du sein, des chercheurs et des cliniciens de tout le pays et propose pour l’avenir une vision cohérente des secteurs les plus prometteurs de la recherche sur le cancer du sein.

Le Cadre national de recherche sur le cancer du sein fournit en quelque sorte une feuille de route pour la recherche. Il établit les priorités de recherche, encourage la collaboration entre les bailleurs de fonds et lance un appel à l’action destiné à l’ensemble des intervenants canadiens intéressés par le cancer du sein.

Contexte et élaboration

Contexte et élaboration

Les membres de l’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein (la Fondation Avon pour les femmes – Canada, la Fondation canadienne du cancer du sein, le Réseau canadien du cancer du sein, la Société canadienne du cancer, les Instituts de recherche en santé du Canada, Santé Canada et l’Agence de la santé publique du Canada) ont jugé nécessaire de tirer parti de la croissance des ressources scientifiques canadiennes, de l’intérêt grandissant à l’égard de l’investissement dans la recherche stratégique et du développement des connaissances sur le cancer du sein; pour ce faire, ils ont entrepris un vaste processus visant l’élaboration d’un cadre stratégique national de recherche sur le cancer du sein qui servirait de guide à tous les bailleurs de fonds de la recherche sur le cancer du sein au Canada.

Ce cadre a été mis sur pied à la suite de longues discussions entre bailleurs de fonds, patients survivants du cancer du sein et chercheurs du Canada et de l’étranger.

L’objet de l’exercice est clair : établir les priorités de recherche actuelles et en émergence, c’est-à-dire les secteurs qui maximisent les avantages comparatifs du Canada et permettent l’harmonisation parfaite des activités canadiennes dans le cadre plus général des initiatives provinciales/territoriales, régionales, nationales et internationales, et de formuler un appel à l’action.

Le Cadre national repose sur les éléments fondamentaux déjà en place. Il s’agit maintenant de canaliser l’élan actuel pour accroître les retombées de la recherche tout en utilisant plus efficacement les ressources. Parce qu’il exprime clairement l’essentiel, le Cadre national pousse le milieu intéressé par le cancer du sein à aller de l’avant et à agir en fonction des priorités faisant consensus.

<!–:en–>Who Is Involved?<!–:–><!–:fr–>Qui participe?<!–:–>

Qui participe?

Les organisations suivantes ont contribué à l’élaboration du Cadre national de recherche sur le cancer du sein :

De nombreuses personnes ont pris part à l’élaboration du Cadre national de recherche sur le cancer du sein.

Première partie : Membres du groupe de travail sur le Sommet national

  • Dr Phil Branton (coprésident), IRSC
  • Dre Moira Stilwell (coprésidente), FCCS
  • Dre Elizabeth Eisenhauer, INCC/SCC
  • Diana Ermel, RCCS
  • Heidi Liepold, ASPC
  • Dr Ivo Olivotto, président du Comité consultatif sur la recherche de l’ACRCS
  • Dre Morag Park, chercheuse
  • Dre Cathy Popadiuk, administratrice conseillère du Conseil d’administration de l’ACRCS
  • Nicky Lewis, directrice générale de l’ACRCS
  • Dre Jane Cooke-Lauder, Bataleur Enterprises Inc. (consultante)

Deuxième partie : Membres du groupe de travail sur le Cadre national

Dre Eva Grunfeld
(coprésidente)
Directrice de la recherche sur l’application des connaissances, Programme de recherche sur les services de santé
Action Cancer Ontario et Institut ontarien de recherche sur le cancer
Dre Morag Park
(coprésidente)
Directrice scientifique, Institut du cancer des IRSC
Membre du Conseil d’administration de l’ACRCS
Montréal, Québec
Dre Heather Bryant
Vice-présidente, Lutte contre le cancer, Partenariat canadien contre le cancer
Toronto, Ontario
Dr Mario Chevrette
Président, La Société de recherche sur le cancer
Montréal, Québec
Dre Elizabeth Eisenhauer
Coprésidente, Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer
Présidente, Groupe d »action pour la recherche du Partenariat canadien contre le cancer
Membre du Conseil d’administration de l’ACRCS
Kingston, Ontario
Dre Margaret Fitch
Chef, Soins infirmiers en oncologie, Sunnybrook Research Institute
Toronto, Ontario
Dre Christine Friedenreich
Chercheuse, Division de la santé de la population et de l’information,
Tom Baker Cancer Centre
Calgary, Alberta
Dre Karen Gelmon
Chef du Programme de nouveaux médicaments de recherche, Thérapies de pointe
Département d’oncologie médicale, BC Cancer Agency
Vancouver, British Columbia
Dre Thomas Hack
Professeur agrégé, Facultés de médecine, de sciences infirmières et d’études supérieures, Université du Manitoba
Psychologue clinicien, CancerCare Manitoba
Membre du Comité consultatif sur la recherche de l’ACRCS
Winnipeg, Manitoba
Dre Claire Holloway
Chercheuse associée et chirurgienne-oncologue,
Sunnybrook Health Sciences Centre
Présidente du Comité consultatif sur la recherche de l’ACRCS
Toronto, Ontario
Dr Tom Hudson
Président et directeur scientifique, Institut ontarien de recherche sur le cancer
Toronto, Ontario
Dr Victor Ling
Directeur scientifique, Institut de recherche Terry Fox
Vancouver, British Columbia
Dre Sylvie Mader
Professeure, Institut de recherche en immunologie et en cancérologie, Université de Montréal
Membre du Comité consultatif sur la recherche de l’ACRCS
Montréal, Québec
Dr Michael Pollak
Directeur, Centre de prévention du cancer, Segal Cancer Centre
Professeur, Département d’oncologie, Université McGill
Montréal, Québec
Dr Jim Woodgett
Directeur de la recherche, Samuel Lunenfeld Research Institute, Mount Sinai Hospital
Membre du Comité consultatif sur la recherche de l’ACRCS
Toronto, Ontario
Dr Martin Yaffe
Maître de recherches, Sunnybrook Health Sciences Centre
Membre du Comité consultatif sur la recherche de l’ACRCS
Toronto, Ontario
Administration par l’ACRCS

Administration par l’ACRCS

L’Alliance canadienne pour la recherche sur le cancer du sein s’engage à diriger la mise en œuvre du Cadre national.

L’ACRCS encouragera l’adoption de toutes les priorités et recommandations du Cadre par tous les bailleurs de fonds de la recherche sur le cancer du sein au Canada. Pour atteindre cet objectif, l’ACRCS déploiera diverses stratégies, notamment l’organisation de forums afin de maintenir une interaction entre les organismes subventionnaires et l’utilisation de ses fonds de recherche collectifs pour attirer d’autres investisseurs, en collaborant avec eux pour trouver des intérêts communs et élaborer de nouvelles structures ainsi que de nouveaux mécanismes de financement.

L’ACRCS s’assurera de la mise à jour du document relatif au Cadre national. Elle se tiendra également au fait des nouvelles tendances et activités dans les milieux du cancer et de la santé. Les tendances en matière de financement de la recherche sur le cancer seront signalées, avec l’aide de l’ACRC et du PCCC. L’ACRCS organisera des forums avec des groupes d’experts – possiblement par priorité ou par thème – pour garantir le partage des nouvelles connaissances et leur intégration au document du Cadre national. Un comité composé d’experts nationaux et internationaux analysera la portée de l’ensemble des données pour déterminer leur impact sur les priorités de recherche. L’ACRCS publiera un état de l’avancement du dossier et des exemples de réussite; elle fera également connaître et valoir les possibilités à exploiter pour parfaire le financement, la gestion et le déroulement de projets de recherche de calibre international sur le cancer du sein.

Get Involved /?page_id=14'>Participez Participez